Co-développement d’ateliers en milieu communautaire pour favoriser la connaissance de soi et la communication des adolescents avec un TDL

La littérature récente a montré que les jeunes avec TDL vivent des défis dans plusieurs  sphères, dont la socialisation et l’employabilité (Dubois et al., 2020) ainsi que le besoin  d’intervention et de support (McGregor, 2020; Desmarais et al., 2024). L’organisme partenaire,  Dysphasie+, œuvre auprès des jeunes qui présentent un trouble développemental du langage  et leur famille. Leurs besoins s’inscrivent pleinement dans ceux qui émergent de la littérature.  Les membres de l’organisme ont exprimé le besoin clair de pouvoir offrir des ateliers qui  favorisent le développement de la connaissance de soi et les habiletés de communication des  adolescents avec un TDL. Ils visent également à favoriser la transition vers le milieu de l’emploi  chez ces jeunes, mais manquent d’outils concrets pour le faire. En parallèle, une équipe de  recherche dirigée par Chantale Desmarais (co-chercheure) a diffusé en 2022 le programme  ESCALADE (Desmarais et al., 2022). Ce programme vise à soutenir les habiletés de  communication et la connaissance de soi des adolescents de 12 à 15 ans avec un TDL, et ce  dans leur classe secondaire. Le programme ESCALADE a été élaboré en cocréation avec des  personnes impliquées dans le système scolaire et il répond aux besoins de ce milieu. Les  organismes communautaires ont indiqué le souhait d’adapter ESCALADE pour leurs besoins. Cependant, les besoins exprimés par les membres de Dysphasie+ diffèrent en partie des  besoins du milieu scolaire : les ateliers devraient être proposés à un public qui va jusqu’aux  jeunes adultes (17/18 ans), le contenu des ateliers devrait toucher plus spécifiquement des  questions en lien avec la préparation à l’emploi et les parents ou les tuteurs légaux de ces  jeunes devraient être partie prenante d’un volet des ateliers. Par ailleurs, l’une des  caractéristiques des jeunes qui souhaitent participer à des ateliers offerts par Dysphasie+ est  le fait qu’une partie de jeunes sont en famille d’accueil.  

Le projet se construit autour de deux objectifs principaux : le premier objectif vise à répondre aux besoins de l’organisme partenaire (phase 1), le deuxième objectif vise à répondre aux  besoins des adolescents et jeunes adultes avec TDL à travers la province (phase 2).

Ainsi le  premier objectif de ce projet est de soutenir l’OBNL partenaire dans la bonification et la mise  en œuvre d’activités pour ses membres adolescents et jeunes adultes qui portent sur le  développement de la connaissance de soi et des habiletés de communication sous le thème  de la préparation à l’emploi. L’intégration des pratiques actuelles au sein de l’organisme  partenaire et des savoirs acquis lors de projets de recherche préalables permettra de tenir  compte à la fois de la réalité de Dysphasie+ et des connaissances issues de la recherche  scientifique.

Pour ce faire, le phase 1 de l’étude se décline en trois sous-objectifs :

  1. Codévelopper des ateliers qui favorisent le développement de la connaissance de soi et des  habiletés de communication sous le thème de la préparation à l’emploi
  2. Évaluer l’implantation  des ateliers dans les locaux de l’organisme partenaire
  3. Bonifier les ateliers à la suite des indications collectées.

Le deuxième objectif vise la diffusion des ateliers à d’autres  organismes communautaires. Cette diffusion se fera grâce au soutien du Regroupement TDL  Québec, organisme qui réunit les associations régionales œuvrant auprès des personnes avec  un TDL.

Pour ce faire, la phase 2 de l’étude se décline en trois sous-objectifs :

  1. Identifier les  meilleurs moyens de transfert de connaissances du matériel élaboré
  2. Évaluer l’implantabilité des ateliers dans d’autres organismes communautaires
  3. Bonifier le transfert de  connaissances à la suite des indications collectées.
État d'avancement global
Mise en place du comité de travail et demande éthique
Co-développement des ateliers et de la formation
Implantation des ateliers chez Dysphasie + (2 itérations)
Collecte de données associée à l’implantation et analyses (2 itérations)
Révision des ateliers en fonction des données collectées et préparation pour la diffusion
Diffusion des ateliers et de la formation à d’autres organismes et suivi
Partenaires
    Membres de l'équipe

    Chercheurs et chercheuses principaux :
    – Stefano Rezzonico, CRIR, REPAR, Université de Montréal
    – Chantal Desmarais, Cirris, REPAR, Université Laval

    Partenaire principal :
    – Richard Cléroux, Association Dysphasie +

    Personne avec un savoir expérientiel :
    – François Gosselin

    Autres membres de l’équipe et affiliations :
    – Lyne Pelchat, Regroupement TDL Québec

    Agent de concertation intersectorielle
    Secteurs scientifiques
    Phases d'innovation
    • Expérimentation, Appropriation
    Tous les projets