Accès à l’information et à sa compréhension pour une société inclusive

Accéder à l’information et à sa compréhension pour une société inclusive : Recherche-action pour augmenter l’accès à l’information et à sa compréhension pour les personnes ayant des incapacités ou de faibles compétences en littératie

Description

Les personnes ayant des incapacités sont confrontées à des obstacles lorsqu’elles veulent accéder à l’information et à sa compréhension. Les enjeux de l’accès à l’information sont de plusieurs ordres. Comme une majorité de québécois adultes (53 %) et d’aînés (90 %), 60 % des personnes ayant des incapacités ont des compétences insuffisantes en littératie pour lire, traiter, comprendre et utiliser l’information; cette situation est problématique pour celles ayant des incapacités cognitives. Aussi, la quantité d’information disponible et l’avènement du numérique augmentent les inégalités d’accès à l’information avec, en conséquence, le phénomène de fracture numérique, créant une société d’inforiches et d’infopauvres. Les règles d’accessibilité web sont insuffisantes à rendre l’information accessible. L’information sur support numérique demeure souvent sous un seul format (mode écrit), moins accessible aux personnes faibles en littératie. La sensibilisation des organisations et des services aux enjeux de la littératie, la mise en place de mesures universelles, dont la simplification du langage et l’utilisation de multiples formats et supports, et la mise à contribution des parties prenantes sont des stratégies pouvant améliorer l’accès à l’information. La présente recherche-action regroupe des parties prenantes des milieux associatifs de personnes ayant des incapacités, du milieu de la recherche, d’un OSBL spécialisé en langage simplifié, du milieu gouvernemental, pour mettre en commun, développer et tester du matériel qui viendra soutenir les décideurs, les services, les communautés et les producteurs d’information. Ceci permettra d’augmenter l’accès à l’information et à sa compréhension aux personnes ayant des incapacités, notamment celles ayant des incapacités cognitives ou un faible niveau de littératie.

Objectifs
  1. Sensibiliser les décideurs, les services, les communautés et les producteurs d’information aux réalités des personnes ayant des incapacités ou à très faible littératie au regard de l’accès à l’information et à sa compréhension;
  2. Outiller les milieux, services, communautés pour qu’ils produisent une information plus accessible et compréhensible;
  3. Approfondir la définition de la notion d’accès à l’information, notamment en ce qui a trait à l’accès au sens de l’information.
Jalons
  1. Développement du matériel de sensibilisation à utiliser par les partenaires
  2. Développement des outils facilitant la production d’informations accessibles
  3. Développement d’un modèle multiformat et multisupport d’une information accessible
  4. Contribution à la conceptualisation de la notion d’accès par l’ajout d’éléments liés à la compréhension de l’information
  5. Activités de diffusion et de transferts des connaissances vers les milieux
Description du logo

L’image est constituée de plusieurs personnes qui sont regroupées en cercle, comme s’ils discutaient autour d’une table. Provenant de directions différentes, ils s’assemblent pour former un engrenage. Cet engrenage rappelle les outils que les personnes fournissent. Ces personnes sont unies par la même forme et la même couleur, démontrant ainsi le soutien dans le milieu. Toutes ces personnes ont un point en commun, le centre, qui représente la littératie. Les personnes sont en forme de i que l’on associe au mot information pour souligner l’accès à l’information.

Dernière mise à jour : 23 octobre 2018

État d'avancement global
1- Matériel de sensibilisation
2- Outils de production d'informations accessibles
3- Modèle multiformat et multisupport d’une information accessible
4- Conceptualisation de la notion d’accès
5- Transfert des connaissances
Membres de l'équipe

Par ordre alphabétique

  • Pauline Couture, AQRIPH (partenaire principal)
  • Camille Desforges, COPHAN (partenaire)
  • Martin Dubé, OPHQ (partenaire principal)
  • Patrick Fougeyrollas, Université Laval (co-chercheur)
  • Sylvie Gravel, Simplicom (partenaire principal)
  • Katie Hamilton, Ville de Gatineau (partenaire principal)
  • Bernadette Kassi, UQO (co-chercheure)
  • Nadine Lacroix, MSSS (partenaire principal)
  • Léandre Lagacé, OPHQ (partenaire principal)
  • Catherine Lanneville, CNRIS (partenaire principal)
  • Anik Larose, AQIS (partenaire principal)
  • Élise Milot, Université Laval (collaboratrice)
  • André C. Moreau, UQO (co-chercheur)
  • Claude L. Normand, UQO (co-chercheure)
  • Anne Pelletier, COPHAN (partenaire)
  • Alejandro Romero-Torres, UQAM (chercheur principal)
  • Julie Ruel, UQO (chercheure principale)
Agent de concertation intersectorielle
Phases d'innovation
  • Émergence, Expérimentation, Appropriation
Tous les projets