Améliorer l’accessibilité de l’information et de la communication au Musée des beaux-arts de Montréal

Description

Ce projet émerge de la volonté partagée du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM), de chercheurs et de cliniciens d’améliorer la participation et l’inclusion des personnes ayant des limitations communicationnelles au musée. En raison de difficultés à communiquer verbalement et à assimiler l’information, et parfois aussi en raison de limitations physiques et cognitives, les personnes aphasiques éprouvent souvent des difficultés à comprendre de longs textes explicatifs, à poser des questions, à interagir avec les autres, etc. Ces obstacles peuvent les empêcher de vivre une expérience satisfaisante, les exclure de certains lieux ou expositions, et être la cause d’anxiété et de confusion. La conséquence est qu’un nombre croissant de personnes choisissent de ne pas visiter le musée ou d’autres lieux culturels. Notre équipe est composée de chercheurs, de membres du personnel du MBAM, d’une clinicienne et d’une assistante de recherche. Nous travaillerons avec 15 personnes aphasiques et leurs accompagnateurs pour identifier les obstacles en situation réelle lors d’une visite au musée. Les résultats de cette étude permettront de formuler des recommandations précises et d’apporter des modifications adaptées au sein du MBAM.

Objectifs

  1. Comprendre l’expérience et identifier les défis vécus par des personnes ayant des difficultés de communication et leurs accompagnateurs lors d’une déambulation (walk-through) au MBAM.
  2. D’un point de vue linguistique et psycholinguistique, analyser le matériel écrit accompagnant les expositions, les dépliants et les guides et cibler les améliorations possibles pour les rendre plus accessibles aux personnes ayant des difficultés de langage et de communication.
  3. En suivant un processus itératif, proposer des modifications concrètes, en faire la vérification, et faire les ajustements nécessaires.

Jalons

  1. Préparation : Rencontres préparatoires pour établir les trajectoires des déambulations, préparer les questionnaires et déterminer les procédures.
  2. Déambulation (walk-through) dans le musée
  3. Analyse des données : Analyse qualitative des notes prises lors des rencontres d’explication et la déambulation, des commentaires formulés par les participants et des enregistrements. Présentation d’un rapport, des principes de base et du processus de modification du texte écrit.
  4. Modification des textes : Simplification du texte et création d’outils accessibles.
  5. Vérification des solutions : Mise à l’épreuve et ajustement des solutions proposées.
  6. Résultats et livrables : Événement « portes ouvertes » visant à exposer les étapes vers l’amélioration de l’accessibilité et de l’inclusion. Communiqué de presse, soumissions d’articles et de communications scientifiques.

Dernière mise à jour : 11 octobre 2018

État d'avancement global
1- Préparation
2- Déambulation dans le musée
3- Analyse des données
4- Modification des textes
5- Vérification des solutions proposées
6- Résultats et livrables
Membres de l'équipe
  • Eva Kehayia, chercheure principale | professeure, Université McGill, CRIR
  • Gonia Jarema, chercheure principale | professeure, Université de Montréal, CRIR
  • Thomas Bastien, partenaire principal | directeur de l’Éducation et du Mieux-Être, MBAM
  • Christie Brien, co-chercheure | post-doctorante, Université McGill
  • Tiiu Poldma, co-chercheure | professeure, Université de Montréal, CRIR
  • Christine Alary-Gauvreau, collaboratrice | orthophoniste et doctorante, Université de Montréal, CRIR
  • Josée Duhaime, partenaire principal | chef des opérations, Éducation et Mieux-Être, MBAM
  • Louise Giroux, partenaire principal | responsable des programmes éducatifs – Mieux-Être, Éducation et Mieux-Être, MBAM
Agent de concertation intersectorielle
Secteurs scientifiques
Phases d'innovation
  • Émergence, Expérimentation
Tous les projets