Évaluation des exigences biomécaniques et physiologiques du ski paranordique

La pratique régulière d’une activité sportive améliore la santé métabolique, l’estime de soi, ainsi que la qualité de vie des personnes vivant en situation de handicap. Cependant, l’accessibilité aux sports adaptés reste limitée, et ce, particulièrement pour les sports de plein air. Le ski paranordique offre une pratique intéressante de par le milieu de réalisation et les sollicitations cardiorespiratoires et musculaires qu’il impose. De plus, la technique de propulsion utilisée est distincte de celle en fauteuil roulant manuel et pourrait ainsi contribuer à la prévention des blessures musculosquelettiques. Pourtant, il n’existe actuellement aucune recommandation précise concernant le réglage du matériel de ski paranordique, l’accessibilité des pistes ou les capacités physiques requises pour le pratiquant.

Les objectifs du projet sont :

  1. Évaluer les exigences biomécaniques et physiologiques du ski paranordique.
  2. Émettre des recommandations quant à l’optimisation des équipements afin d’améliorer leur accessibilité.
  3. Contribuer au développement d’un guide de pratique à l’intention des intervenants en sport adapté.

Jalons :

  1. Préparation
  2. Rédaction et approbation des documents pour le comité d’éthique
  3. Recrutement des participants
  4. Collecte et analyse des données
  5. Valorisation scientifique : article, congrès
  6. Transfert des connaissances

Dernière mise à jour : 3 octobre 2018

État d'avancement global
Préparation
Finalisation du protocole expérimental détaillé et mise au point de la luge qui sera utilisée lors des tests
Rédaction et approbation des documents pour le comité d’éthique
Recrutement des participants
Collecte et analyse des données
Valorisation scientifique :
article, congrès
Transfert des connaissances
Membres de l'équipe

Par ordre alphabétique

  • Laurent Ballaz, chercheur principal | professeur à l’École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique, Université de Montréal, INTER et REPAR
  • Mickael Begon, chercheur principal | professeur à l’École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique, Université de Montréal, INTER et REPAR
  • Stéphanie Bergeron, partenaire | chercheure principale – axe posture, mobilité, autonomie et performance, Centre INÉDI
  • Marine Gailhard, partenaire | directrice adjointe, CIVA
  • Maxime Venne, partenaire principal | coordonnateur au développement, Ski de fond Québec
Agent de concertation intersectorielle
Secteurs scientifiques
Phases d'innovation
  • Expérimentation
Tous les projets