Exploration des facteurs sociocognitifs sous-jacents à la navigation pédestre après un traumatisme craniocérébral chronique modéré ou sévère (TCms) à l’aide de la réalité virtuelle

Les dysfonctionnements relatifs à l’interprétation des émotions d’autrui, à la mobilité et à la participation à la vie sociale sont les marques distinctives du TCms. Ce projet porte sur ces trois aspects, en réponse aux besoins de l’AQTC qui veut mieux comprendre et faire connaître les déficits de communication orale des personnes atteintes de TCms, de même que les percussions de ce traumatisme sur le fonctionnement, la participation et l’inclusion de ces personnes. En particulier, l’incapacité de reconnaître les émotions pendant une tâche d’évitement de collision peut affecter les interactions et entraîner une participation et une inclusion moindres à la vie sociale. Avec l’apport de l’AQTC, l’équipe va créer des scénarios de réalité virtuelle (RV) mettant en scène des avatars pour explorer les capacités de reconnaissance des émotions pendant les déplacements de personnes ayant subi un TC modéré ou sévère et leur impact sur les interactions entre piétons en vue d’éviter une collision. Les résultats et les scénarios de RV serviront lors des présentations et discussions de l’AQTC avec divers intervenants pour élaborer du matériel de sensibilisation et un outil de RV qui permettra d’évaluer et de perfectionner les capacités de cognition sociale; tous les moyens viseront à améliorer la participation sociale et l’inclusion après un TCms. 

Objectifs :

Ce projet visera précisément à mieux comprendre l’impact de la cognition sociale sur une tâche de mobilité importante comprenant des interactions sociales et l’évitement de collision avec des piétons et les déficits associés aux séquelles d’un TCms. L’objectif ultime à court terme est de sensibiliser les personnes atteintes à ces déficits et, à long terme, d’améliorer la participation et l’inclusion de ces personnes à la vie sociale.

Jalons :

  1. Approbation éthique
  2. Développement technologique :
    1. Avatars ayant divers modèles de démarche
    2. Avatars ayant diverses expressions faciales
  3. Création de milieux et de scénarios de réalité virtuelle et peaufinage
  4. Collecte de données
  5. Analyse des données
  6. Transmission des résultats : création de matériel de sensibilisation, présentation au bureau de l’AQTC et diffusion à la communauté scientifique (articles et conférences scientifiques)

Dernière mise à jour : 15 juillet 2020

État d'avancement global
1-Approbation éthique
2-Développement technologique
a. Avatars ayant différentes démarches; b. Avatars ayant différentes expressions faciales
3-Création de milieux et de scénarios de réalité virtuelle et peaufinage
4-Collecte de données
5-Analyse de données
6- Transmission des résultats
Création de matériel de sensibilisation, présentation au bureau de l’AQTC et diffusion à la communauté scientifique (articles et conférences scientifiques)
Membres de l'équipe

(par ordre alphabétique de nom de famille)

Pascal Brodeur, partenaire principal | adjoint à la direction, AQTC

Philip Jackson, co-chercheur | chercheur au CIRRIS, professeur titulaire à École de psychologie de l’Université Laval

Anouk Lamontagne, chercheure principale | chercheure au CRIR, professeure à l’École de physiothérapie et d’ergothérapie de l’Université McGill

Nathalie Lamothe, partenaire principal | intervenante à l’intégration sociale, AQTC

Sean Lynch, post-doctorant | Université Laval et Université McGill

Brad McFaydyen, chercheur principal | chercheur au CIRRIS et professeur au Département de réadaptation de l’Université Laval

Agent de concertation intersectorielle
Secteurs scientifiques
Phases d'innovation
  • Émergence, Expérimentation
Tous les projets