Co-construction d’outils favorisants des environnements inclusifs pour la participation sociale des personnes de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre ayant des incapacités

Au Québec, les personnes 2SLGBTQIA+ représentent environ 10 % de la population, ce qui porterait cette population à près de 300 000 personnes âgées au cours des 40 prochaines années. Plus de la moitié (56 %) des personnes âgées ont une incapacité. Les personnes âgées GLBTQIA+ handicapées ont subi une discrimination systémique, associée à la stigmatisation et amplifiée par l’âgisme, ce qui augmente leur probabilité d’avoir des handicaps et d’être limitées dans leur participation à la vie sociale. L’intersection entre l’identité de genre ou l’orientation sexuelle, les handicaps et l’âge avancé augmente encore le risque de vulnérabilité. En raison des taux plus élevés de victimisation et de discrimination, les personnes 2SLGBTQIA+ sont plus susceptibles d’avoir des effets négatifs sur leur santé physique et mentale. Par exemple, près d’un tiers d’entre elles (31 %) présentent des symptômes de dépression, ainsi que des taux élevés de cancer et de VIH. Ces problèmes de santé sont associés à des handicaps qui limitent les possibilités de liens sociaux. Des études montrent que 53 % des personnes âgées 2SLGBTQ+ se disent isolées. En effet, le GRIS Estrie et les autorités de santé publique considèrent l’isolement social des personnes âgées 2SLGBTQ+ comme une préoccupation majeure et signalent le retrait progressif des environnements sociaux de cette population. Il est donc essentiel et urgent de lutter contre l’isolement et de mieux soutenir la participation sociale, un important déterminant modifiable de la santé et une dimension clé du vieillissement actif, de cette population.

Une plus grande participation sociale a été associée à un risque de mortalité plus faible et à une plus grande satisfaction dans la vie. Malgré les conséquences négatives importantes de cette exclusion, on sait peu de choses sur la façon de favoriser leur participation sociale. Selon le GRIS Estrie, la création d’environnements inclusifs et accueillants pour les personnes âgées 2SLGBTQIA+ est essentielle et dépend de la sensibilisation des gardiens et des prestataires de services aux besoins spécifiques de cette population. Pour le GRIS Estrie, il est essentiel d’identifier les besoins non satisfaits en termes de participation sociale pour cette population, d’explorer les facteurs qui créent des obstacles ou facilitent la participation (par exemple, les centres communautaires ou les installations récréatives), et de développer des outils de sensibilisation et d’éducation pour réduire la discrimination dans ces environnements. L’objectif global du présent projet est de co-construire des outils qui favorisent des environnements inclusifs pour la participation sociale des personnes âgées 2SLGBTQIA+ ayant des incapacités (conditions de santé physique et mentale) qui répondent à leurs besoins d’inclusion dans la vie sociale et les relations interpersonnelles ainsi qu’à l’accès aux loisirs, aux sports, au tourisme et aux activités culturelles dans leur contexte.

Les objectifs spécifiques sont les suivants :

  1. Identifier et hiérarchiser les besoins de participation sociale des personnes âgées handicapées 2SLGBTQIA+.
  2. Explorer les facteurs qui créent des obstacles ou facilitent la participation en fonction des ressources clés pour la participation sociale.
  3. Concevoir conjointement des campagnes de sensibilisation pour réduire les stéréotypes et la discrimination, en particulier parmi les gardiens des services pour la participation sociale des personnes âgées 2SLGBTQIA+.
État d'avancement global
- Réunions de proposition des membres de l'équipe - Diagnostic des besoins du GRIS Estrie et définition de la problématique. - Préparation de la candidature à l'appel
- Planification, coordination et programmation des tâches et des activités de l'équipe. Réunion 1 - Préparation du protocole du comité d'éthique - Présentation de la demande au comité d'éthique
Actions pour l'objectif 1
- Collecte des données (10 entretiens semi-structurés) - Analyse des données
Actions pour les objectifs 1 et 2
- Actions pour l'objectif 2 : - Modification du protocole par le comité d'éthique (guide d'entretien et services basés sur les résultats de l'objectif 1). - Recrutement des participants - Collecte des données - Analyse des données - Actions pour l'objectif 1 : - Modification du protocole Comité d'éthique [guide d'entretien basé sur les résultats de l'objectif 1 (phase 1) et 2]. - Recrutement des participants - Collecte des données (15 entretiens à pied et Photovoice) - Analyse des données - Rédaction du rapport sur les résultats des objectifs 1 et 2
Rédaction d'un rapport sur les résultats des objectifs 1 et 2 - Actions pour l'objectif 3
- Conception d'une campagne de sensibilisation. - Mise en œuvre des mécanismes de sensibilisation conçus.
Retour des données aux participants et retour d'information - Évaluation de l'impact de la campagne de sensibilisation
Partenaires
    Membres de l'équipe

    Chercheuses principales :
    – Mélanie Levasseur, Professeure titulaire École de réadaptation, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke.
    Chercheuse, directrice du Laboratoire de recherche Connect et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la participation et la connexion sociale des personnes aînées, Centre de recherche sur le vieillissement (CdRV), CIUSSS de l’Estrie-CHUS.
    Chercheuse associée, Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT), Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (Cirris), Institut universitaire de première ligne en santé et services sociaux (IUPLSSS) & Federal Institute for Population Research (BiB Fellow, Germany)

    – Mélanie Couture, Titulaire de la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes aînées.
    Professeure agrégée École de Travail social, Faculté des lettres et sciences humaines. Université de Sherbrooke
    Chercheure régulière, Centre de recherche et d’expertise en gérontologie sociale (CREGÉS)
    Chercheuse et titulaire de la Chaire de recherche du Québec sur la maltraitance envers les personnes aînées, Centre de recherche sur le vieillissement (CdRV), CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

    Partenaire principal :
    – Samuell Beaudoin, GRIS Estrie (Groupe régional d’intervention sociale de l’Estrie)

    Personne avec un savoir expérientiel :
    – Chloé Viau
    – Claude Amiot
    – Denis Cormier Piché

    Autres membres de l’équipe et affiliations :
    – Dolores Majón Valpuesta, ps., Ph. D., Co-chercheuse principale Stagiaire postdoctoral, Centre de recherche sur le Vieillissement, Université de Sherbrooke. Chercheuse postdoctoral, Departamento de Psicología Evolutiva y de la Educación, Universidad de Sevilla (Espagne).
    – Catherine Vallée, erg., Ph. D., Co-chercheuse, Professeure titulaire, École des sciences de la réadaptation, Faculté de Médecine, Université de Laval
    – Jennifer Marchbank, pol., Ph. D., Co-chercheuse, Professor, Department Gender, Sexuality and Women’s Studies. Simon Fraser University
    – Samuel Turcotte, erg., Ph. D., Co-chercheure, Professeur adjoint sous-octroi, École des sciences de la réadaptation, Faculté de médecine, Université Laval. Chercheur-boursier SRAP-IRSC, Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS) – CIUSSS de la Capitale-Nationale
    – Louis – Pierre Auger, erg., Ph. D., Co-chercheure. Stagiaire postdoctoral, Institute of Health Sciences Education, McGill University; Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR)
    – José María Mesquida, ts., Ph.D., Collaborateur, Coordinateur de connaissances et de formation, Fundació Enllaç, Professeur collaborateur École de travail social, Universitat de Barcelona
    – Andreea Zbarcea, Collaboratrice, Coordination des programmes pour les personnes aînées LGBTQ+, Interligne
    – Marie Houzeau, Collaboratrice, Directrice, GRIS Montréal
    – Daniel Gosselin, Collaborateur, Coordinateur de programme, Fondation Émergence https://en.fondationemergence.org/a-propos

    Agent de concertation intersectorielle
    Secteurs scientifiques
    Phases d'innovation
    • Émergence
    Tous les projets