Mon futur chez-moi en 3D

 

La recherche d’un logement adapté est complexe, pouvant mettre en péril le maintien/retour à domicile des personnes vivant avec des incapacités motrices. Un pairage réussi, entre un locataire/acheteur et un domicile adapté disponible, nécessite la considération des spécificités architecturales qui seraient une barrière à la réalisation d’activités significatives. MapIt, une nouvelle application de cartographie 3D (vidéo), a le potentiel de répondre à ce besoin.

Méthodologie : Étude de cas multiple imbriquée (n=5) auprès de membres de MEMO-Qc. Un cas représente un domicile adapté et les unités d’analyse sont l’utilisabilité et les fonctionnalités des technologies souhaitées par les personnes ayant des incapacités motrices, et par leurs proches.

Retombées anticipées : MapIt a le potentiel d’être un outil pour des innovations dans la communauté visant l’accès à des environnements physiques plus inclusifs.

MapIt en chiffre c'est : • Plus de 24 personnes collaboratrices • 4 chercheuses et 2 chercheurs provenant de 3 universités • 4 ans de travail • Plus de 11 itérations de l'application • 5 minutes pour créer le modèle 3D d'une pièce
6 chiffres clés pour décrire MapIt

 

Objectifs :

1- Adapter MapIt à un nouveau contexte d’utilisation, dans le but 2- d’explorer la faisabilité de créer un logiciel de visionnement.

Jalons :

  1. Rédaction du protocole et approbation éthique (2 mois)
  2. Prétest de MapIt avec un domicile complet (3 mois)
  3. Première vague d’expérimentations et modifications de MapIt (5 mois)
  4. Deuxième vague d’expérimentations et développement d’un prototype de logiciel de visionnement (5 mois)
  5. Élaboration du matériel pour le transfert des connaissances (3 mois)

Dernière mise à jour : 29 septembre 2020

Global progress
Team members
Manon Guay, chercheure principale | École de réadaptation, Université de Sherbrooke, Centre de recherche sur le vieillissement Hélène Pigot, chercheure principale | Laboratoire DOMUS, Université de Sherbrooke, Centre de recherche sur le vieillissement Walter Zelaya, partenaire principal | Directeur général, MEMO-Qc Virginie Archambault, partenaire principal | Agente de recherche et de liaison, MEMO-Qc Sarah Limoges, partenaire principal | Organisatrice communautaire - volet défense des droits, MEMO-Qc François Michaud, co-chercheur | IntRoLab, Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT), Université de Sherbrooke Claudine Auger, co-chercheure | École de réadaptation, Université de Montréal Philippe Archambault, co-chercheur | École de physiothérapie et d’ergothérapie, Université de Montréal Ernesto Morales, co-chercheur | Département de réadaptation, Université Laval Tiiu Poldma, co-chercheure | École de design, Université de Montréal Mathieu Labbé,  postdoctorant | Département de génie électrique et de génie informatique, Université de Sherbrooke Genevieve Goyer, étudiante | Gérontologie, Université de Sherbrooke Emily Veloza, étudiante à la maîtrise Noémie Séguin-Tremblay, agente de recherche | Centre de recherche sur le vieillissement Monia D’Amours, agente de recherche | Centre de recherche sur le vieillissement
Intersectoral collaboration agent
Innovation stages
  • Expérimentation
All projects