Soutenir ensemble la mobilité d’ainés présentant des incapacités: comment favoriser leur utilisation du transport en commun et leur participation sociale?

La perte du permis de conduire liée au développement d’incapacités dû à l’âge compromet souvent la participation sociale des ainés et accentue leur risque d’isolement. Le transport en commun est une solution alternative à leur mobilité, mais la planification des déplacements représente un des freins à son utilisation. Une application mobile visant à optimiser la planification des déplacements est actuellement offerte par la Société de transport de Sherbrooke, mais elle demeure très peu utilisée par les aînés. Ce projet, développé en collaboration avec des partenaires publics, (la Société des transports de Sherbrooke), communautaires (Sercovie) et citoyens (Table de concertation des aînés), vise ultimement à favoriser l’adoption du transport en commun auprès de nouveaux utilisateurs aînés dans la perspective d’optimiser leur participation sociale.

Les objectifs du projet sont :

  1. Documenter et décrire l’expérience de la mobilité (transport en commun et autres modes de déplacement) auprès d’anciens conducteurs aînés ayant développé des incapacités, avant et après une activité de familiarisation, incluant l’utilisation de l’application mobile (AM).
  2. Identifier et comprendre les obstacles et les facilitateurs à la mobilité (en transport en commun et autres modes de déplacement), tels que perçus et vécus par les aînés, avant et après une activité de familiarisation, incluant l’utilisation de l’AM;
  3. Documenter l’utilisabilité et l’acceptabilité, incluant l’AM.

Jalons:

  1. Phase de développement: Valider les objectifs énoncés, préciser les modalités de l’approche méthodologique, préparer le matériel et former le personnel à ces modalités, pré-tester la technologie.
  2. Dépôt de la demande au CER de l’Estrie-CHUS: Recrutement dès approbation obtenue.
  3. Phase de mise en oeuvre: Appliquer, bonifier et ajuster la méthodologie, mais en s’assurant d’une vision et d’une visée communes. Dépôt d’une demande de modification au protocole au CER, si pertinent.
  4. Phase de synthèse: Donner un sens aux données, d’après la perspective de chacun des membres. Diffusion des résultats.

Dernière mise à jour : 9 mars 2021

Global progress
Partners
    Team members
    Par ordre alphabétique
    • Patrick Boissy, chercheur principal | Département de chirurgie, service d’orthopédie, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke; Centre de recherche sur le vieillissement.
    • Patrick Dobson, partenaire principal | Directeur général, Société de transport de Sherbrooke (STS)
    • Véronique Provencher, chercheure principale | École de réadaptation, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke; Centre de recherche sur le vieillissement.
    Intersectoral collaboration agent
    Innovation stages
    • Émergence, Expérimentation
    All projects