Elise Duchesne

Sciences de la santé
Université du Québec à Chicoutimi

Je dirige mes recherches au service de la population québécoise aux prises avec certaines prédispositions génétiques affectant le muscle squelettique. Plusieurs maladies héréditaires dont la prévalence est très élevée au Québec telles que la dystrophie myotonique de type 1 (DM1) présentent cette caractéristique et les patients atteints vivent des difficultés importantes dans la réalisation de leurs activités courantes en raison de déficiences musculaires. Par exemple, en DM1, il n’existe actuellement aucune thérapie curative et les recherches visant l’identification d’interventions pouvant réduire la progression des déficiences et pouvant améliorer la qualité de vie de cette population sont rares. Mes recherches sont basées sur l'étude des adaptations musculaires qui sont utilisées en tant que marqueurs d'évaluation de l'efficacité de différentes interventions, telles que l’entraînement physique (aigu et chronique ou à domicile), qui sont prescrites pour contrer la perte de force musculaire secondaire à l’atrophie.

Elise Duchesne

Secteur
Nature et technologies
Santé
Société et culture

Expertise
réadaptation, muscle squelettique, maladies neuromusculaires, entraînement

Membre de
REPAR