Ateliers

Résumés des ateliers

Atelier A : Accessibilité : que se passe-t-il dans les musées ? (Aude Porcedda, UQTR)

Résumé : Accessibilité universelle et approches inclusives – Que se passe-t-il dans les musées ? Cet atelier sera l’occasion de partager et d’échanger sur nos expériences et nos réflexions en matière d’action à l’égard des personnes vivant avec des incapacités. Conférenciers québécois et internationaux, responsables du dossier de l’accessibilité dans les musées du Québec et vous pourront poser des bases pour la recherche et l’action de demain.

Atelier B : L’accessibilité urbaine et l’inclusion scolaire : pistes de solutions pour les améliorer (Ernesto Morales, Université Laval)

Résumé : Cet atelier a deux objectifs spécifiques : 1) explorer les différents aspects de l’accessibilité urbaine dans les magasins situés dans les vieux quartiers de la ville. 2) Exposer les difficultés de concevoir des écoles inclusives pour tous les types d’individus. Au cours des dernières années, la Ville de Québec a investi de nombreux efforts pour la mise en accessibilité des voies, des espaces et des édifices publics de l’arrondissement La Cité-Limoilou. Plusieurs de ces initiatives ont grandement amélioré l’accès de la population aux infrastructures, aux services et aux commerces. Malgré ces avancées, plusieurs citoyens âgés et ayant des incapacités rencontrent encore des obstacles physiques lorsqu’ils souhaitent faire des achats, aller au restaurant ou assister à des événements socioculturels. La présence de seuils, de marches et d’escaliers à l’entrée des commerces et des restaurants les empêchent souvent de fréquenter ces lieux au même titre que les autres. L’aménagement d’une entrée accessible est souvent un processus complexe et coûteux. Reconnaissant cet état de fait, nous avons développé deux concepts de rampes amovibles faciles à utiliser, permettant de réduire les obstacles à la participation sociale des personnes ayant des incapacités en milieu urbain. En ce qui concerne les écoles, plusieurs commissions et directions scolaires devront effectuer d’importants travaux visant le maintien, l’agrandissement et la construction de nouvelles infrastructures scolaires. Celles-ci ne possèdent toutefois que très peu de connaissances sur les meilleures pratiques en matière d’aménagement des bibliothèques et des salles de classe inclusives pour les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Notre projet vise à répondre au besoin des écoles spécialisées de l’Envol et Joseph-Paquin d’accéder à un guide d’aide soutenant la mise en place de milieux d’apprentissage flexibles, confortables, inspirants et favorisant les interactions sociales et l’autodétermination. La présentation montrera les avancements du guide d’aménagement pour bibliothèques et de salles de classe inclusives qui prenne en compte des enjeux d’accessibilité universelle au sein des futures écoles en milieu ordinaire ou spécialisé, ainsi que certaines solutions concrètes .

Atelier C : La recherche en action dans la création de logements abordables socialement inclusifs (Josée Dion, SCHL)

Résumé : Il existe de nombreuses façons grâce auxquelles les fournisseurs de logements pourraient améliorer la conception des logements afin de favoriser l’inclusion sociale. Mis à part le fait de veiller à ce que les habitations soient accessibles aux personnes ayant une incapacité physique, les moyens de concevoir et de gérer des logements qui favorisent l’inclusion sociale pour des personnes pouvant se retrouver en situation de vulnérabilité sont moins documentés. L’inclusion lors de la conception revêt alors une importance cruciale, car elle peut offrir des moyens d’améliorer la participation sociale et, par le fait même, l’inclusion sociale. Le travail de recherche dans ce domaine couvre de nombreuses disciplines et de nombreux domaines d’étude tels que l’architecture, la conception, la planification, les sciences sociales et ainsi que la santé. Venez échanger avec des experts en matière de recherche, de développement du logement, de planification, de conception, de construction, de l’exploitation et de la rénovation favorisant l’inclusion sociale dans le logement abordable. Informez-vous sur les initiatives recherche externes pilotés par la SCHL, les contributions accessibles pour vous. Un panel multidisciplinaire vous présentera des travaux inspirants et répondrons à vos questions.

Josée Dion, analyste principale recherche, Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL)
Anna Kwon, Architecte et consultante spécialisée en design universel, Société logique
Wendy Polard, spécialiste principale, Innovation et recherche, SCHL

Documentation pertinente:

Atelier D : Accéder à l’information et à sa compréhension pour une société inclusive (Alejandro Romero-Torres, UQAM et André C. Moreau, UQO)

Comment mieux informer ? L’accès à l’information et sa compréhension

Nous vivons dans une société de l’information et à l’ère numérique. C’est une époque où notre participation sociale repose sur notre capacité à accéder, à comprendre, à traiter ou à produire de l’information à un rythme très rapide. Dans cette société, de nombreuses personnes sont laissées pour compte pour toutes sortes de raisons : faible niveau de littératie, situation financière précaire, problèmes de santé, situations de handicap, etc.

À la suite d’un projet de recherche-action financé par Société inclusive, et grâce à un partenariat entre plusieurs secteurs (organismes communautaires et gouvernementaux, santé et services sociaux, recherche), nous avons développé un site Internet qui met à la disposition de concepteurs d’information toute une série d’outils et de bonnes pratiques pour les guider à être plus efficace dans leur mission d’informer.

Après avoir présenté succinctement la problématique de l’accès à l’information et le matériel développé dans le cadre de la recherche, les participants seront mis à contribution. En effet, à partir d’exemples concrets de messages destinés à toute la population, les participants identifieront les défis de compréhension de l’information et ils identifieront des pistes pour améliorer la communication pour tous, notamment pour les personnes ayant de faibles compétences en littératie.

Atelier E : Médias, handicaps et (auto)représentations (Mouloud Boukala, UQAM)

Représentations et autoreprésentations médiatiques du handicap

Cet atelier porte sur les enjeux anthropologiques et communicationnels des représentations et autoreprésentations médiatiques du handicap. À partir d’un corpus médiatique composé de films, de séries et de bandes dessinées, des productions médiatiques seront problématisées et des démarches originales et inclusives présentées. Quels préjugés liés aux personnes handicapées sont véhiculés par ces productions ? Comment les représentations de personnes handicapées peuvent-elles être source de respect et de dignité ? Comment certaines écritures favorisent-elles l’inclusion et l’émancipation tout en offrant la possibilité de remettre en question les représentations hégémoniques?